Rétrospective : Retour sur Martine

© Sebastien JARRY/MAXPPP

© Sebastien JARRY/MAXPPP

Lorsque j’étais petite, je me souviens que pour parfaire ma lecture ma mère m’avait mi entre les mains un album de Martine. J’étais subjuguée par la beauté des illustrations, plus que par l’intrigue elle-même.  L’immense talent de ce dessinateur me complexait bien plus que le côté miss parfaite de l’héroïne ! Pour moi, c’était l’illustration par excellence et je me devais de l’imiter, du moins, essayer !

Hélas, mes premiers essais ne furent pas concluants, je saisis la complexité de la tâche : je laissai tomber. J’avais 6 ans, pour ma décharge.

Pour compenser, j’ai collectionné ses albums, j’ai dévoré les Comtesse de Ségur en vouant un culte à toutes ces belles pages de couverture.

Quelques années plus tard au cours d’un été, je me repris de passion pour les œuvres de Marcel Marlier, parce qu’on ne peut décidément pas les appeler autrement. Voici un petit aperçu de mes réalisations âgée d’environ 13 ans :

 

Martine 1 Martine 2 Martine 3 Martine 4 Martine 5

C’est autrement plus probant mais l’élève est encore bien loin du maître. Et j’ai encore bien du travail avant de pouvoir maîtriser sa manière de mettre les choses en couleur. Il me semble qu’il s’agit du Martine il court, il court le furet. Il est certain qu’il y a de quoi apprendre de cet homme. Ça me donne envie de me remettre en quête de ces albums, de ces planches et d’en reproduire, encore et encore !

Quand je vois l’adaptation qu’on en a fait au petit écran… J’en pleurerais, mais peut-être suis-je un peu trop conservatrice en ce qui concerne les beautés de mon enfance. Quoiqu’il en soit, je vois peu de choses qui siéent à mon palais, ces derniers temps. Snobe, avec cela ! Eh oui, je le concède, mais que voulez-vous, je l’aime, moi, M. Marlier !

Laisser un commentaire