Vers le verre…

Aujourd’hui, j’avais envie de renouer avec mes premières amours : le dessin. Ça fait quelques années que je ne dessine plus vraiment. C’est dommage parce que j’aime beaucoup ça, mais je ne savais plus trop quoi reproduire. Mon grand truc ça a toujours été le portrait. C’est ma petite maman qui m’y a initiée à l’âge de 10 ans. Je m’en souviens comme si c’était hier. Nous nous étions penchées sur une couverture de magazine et elle m’avait montré quelques trucs pour atteindre un maximum de ressemblance. Depuis je récupérais toutes les couvertures de journal télé que je pouvais pour m’exercer.

Ce qui m’attire le plus, c’est le regard. C’est d’ailleurs par là que je commence, toujours.

Quant aux autres sujets, la nature, l’architecture, les animaux… J’en ai fait, mais ça m’intéressait moins. Trop obnubilée par le regard humain.

Mais les acteurs/chanteurs, puisque c’était principalement ma seule source d’inspiration, ça va bien cinq minutes (en fait 5 ans !) : toujours les mêmes poses, toujours les mêmes moues trop lisses, trop parfaites. Moi ce que je cherchais, c’était la faille. Celle qui montrait la véritable émotion, la personnalité profonde du modèle. Autant dire que ce n’était pas dans les magazines que je pouvais trouver chaussure à mon pied.

Et puis il y a eu le lycée, le bac, les études. Je dessinais encore de temps en temps, mais à peine assez pour entretenir la flamme. Je m’en voulais un peu mais à quoi bon quand on n’a plus réellement envie.

Aujourd’hui, je ne dirais pas que j’ai envie de reprendre là où je me suis arrêtée, mais plutôt de m’essayer un peu plus « sérieusement » (n’oublions pas que je suis dilettante !) à autre chose : la matière. La première chose à laquelle j’ai pensé, c’est le verre.

Il y a quelques années, j’avais déjà fait un essai. Pas hideux mais pas fantastique non plus. Je vous laisse en juger :

La perspective n’est pas toujours très bonne, mais passons.

Et pour ce qui est de mon exercice du jour, le voici :

En photo on dirait presque que la carafe est plus belle que le verre, mais je peux vous assurer qu’en vrai, elle fait vraiment grise mine.

Ce qui est sûr, c’est que j’ai bien l’intention de faire de plus en plus d’essais de ce genre. Ça va, je pense, me demander pas mal de patience, car en définitive je ne suis pas si douée que ça, en tout cas pas assez pour ce que j’aimerais pouvoir réaliser plus tard, ne serait-ce qu’au crayon.

Sur ce je vous laisse, je dois m’exercer !

Laisser un commentaire